“Une autorisation de mise sur le marché n’aurait pas évité le scandale PIP”

Ouvrage Publié le 10/01/2012

Suite à l'affaire des prothèses PIP fabriquées avec du gel frelaté, le ministre de la Santé prône un renforcement de la réglementation sur les dispositifs médicaux. L'Usine Nouvelle a soumis ses propositions à Barbara Bertholet, avocate associée au sein du cabinet Adamas, qui conseille des industriels de la pharmacie et du dispositif médical.

Télécharger la pièce jointe